Combien d'armes

section de recherche sur les équipements et costumes , civils et militaires, avec recherche et publication de sources
test
Avatar de l’utilisateur
Arn d'evene
artisan/mercenaire
 
Messages: 47
Inscrit le: 07 Avr 2012, 17:53

Message20 Fév 2013, 20:09

bonjour
je cherche a savoir combien d'arme pouvait prendre un soldat au moyen age ( piéton et chevalier )
Suivant les différentes enluminure on peu voir Une ou Deux armes ( bien souvent épée et soit dague ou lance ) mais pas grand chose d'autre.
Je pense que ces soldat devaient avoir plusieurs armes sur eux mais combien et lesquels ???? sinon comment faire en combat en cas de désarmement pour X raisons ?
si vous pouvez m’éclairer merci d'avance
Arn
Image

Avatar de l’utilisateur
vincent arverne
comte
 
Messages: 519
Inscrit le: 09 Avr 2012, 15:53
Localisation: la roque esclapon var

Message21 Fév 2013, 13:38

Très bonne question mon bon Arne mais n oublie pas de compter le bouclier ou autre targes qui sont aussi bien défensif qu'offensif :content-29:
Sans compter sur l’époque suivant les protections armure ect..........
Dieu le Veut !!!
Je passe quand même

Avatar de l’utilisateur
Matugenus
artisan/mercenaire
 
Messages: 74
Inscrit le: 08 Avr 2009, 01:00
Localisation: Haute-Vienne

Message21 Fév 2013, 14:27

Pas sur qu'il puisse y avoir une réponse précise à ta question. Je ne pense pas que soit une question de norme, mais une question de statut ou de rôle sur le champ de bataille. Un piéton lambda sera forcement moins armé que le seigneur du coin, ne serait-ce que pour une question de moyen financier. Et d'un autre côté, il ne faut pas non plus oublier qu'un combattant à l'arme blanche doit avant tout être quelque peu libre de ses mouvements, ce qui exclut un trop grand nombre d'équipements superflu ou "optionnels".
Je ne suis pas gros, je suis juste petit pour mon poids...

Avatar de l’utilisateur
Arn d'evene
artisan/mercenaire
 
Messages: 47
Inscrit le: 07 Avr 2012, 17:53

Message22 Fév 2013, 07:21

Bonjour
Ok pour le bouclier arme aussi bien offensive que défensive et aussi d'accord pour la liberté de mouvement.

Mais par contre je pense justement que un piéton "lambda" devait "embarquer" du matos beaucoup moins expérimenter il avait plus de chance de perdre, échapper, coincer son arme "principal" et devait donc avoir de quoi ce défendre et continuer l'offensive

Même si je vois assez mal un chevalier perdre son épée lui aussi devait avoir une arme de secoure efficace ???

Si on transpose cela aujourd'hui en mélé que ce passerait il (la solution la plus simple Boom je tombe et je fais le mort ) si vous voulez continuer ..... Ramasser une arme ? peu facile ... avoir une 2eme épée ? pas pratique .... continuer a la dague ???

Sur beaucoup d'enluminure soldat et chevalier sont principalement représenter avec une épée avec un plus parfois une lance mais il devait certainement avoir d'autre arme

Si on prend l'exemple des archers on les voient souvent avec un arc et flèches mais également avec une épée et une dague sans oublié le pavois les voila pas trop mal équiper et pourtant ils sont rarement en première ligne....

Alors d’après vous Lance Épée Dague me semble l’équipement de base mais ensuite Hache, Fauchons , Scramasaxe, Épée courte, Fléaux, Marteaux ........

Arn
Image

Avatar de l’utilisateur
mac jowski
bourgeois/chevalier
 
Messages: 127
Inscrit le: 05 Mars 2011, 01:00
Localisation: lille

Message22 Fév 2013, 09:54

Attention tu te bases sur des considérations de notre époque : vive la débauche de matos ! Pour un soldat trop de matériel voulait dire poids à transporter, encombrement, etc. En plus suivant les périodes, le matériel et les techniques sont très différentes. Un archer du XIeme n'aura pas du tout le même matériel que celui du XVeme. Sans compter que sur un champ de bataille, si on perd son arme, soit on est mort, soit on a le temps de se retirer et on doit avoir le choix dans les trucs a ramasser... De plus une dizaine doit avoir un equipement assez identique : Un homme de troupe au milieu des lanciers sera plutôt inutile s'il casse sa lance, qu'il ait une hache ou une épée en plus... Il casse la cohésion. Il vaut mieux pour lui se retirer du rang et ramasser la lance d'un mort pour retourner dans le rang.
Les Compagnons de Bohemond, la Flandre au début du XIIIème Siècle.
http://www.lescompagnonsdebohemond.fr/public/

Avatar de l’utilisateur
Ben
baron
 
Messages: 237
Inscrit le: 22 Déc 2008, 01:00

Message22 Fév 2013, 12:31

Pas mieux que Mac...

Avec 50 truc qui pendouilles vont plus emcombrer un homme d'arme qu'autre chose.
Pour ten rendre compte simple participe a un evennement ou tu a entre 800-1200 adversaire face a toi (exemple Tewkesbury) et la tu va tres vite de rendre compte que les rangs sont serre, tres serre.
Du coup si tu as un tas de brol qui pendouille tu sera gene et genera tes camarade.

Ca m'ai arrive de perdre ma lame, bah comme dit Mac tu te replie pour pas casser la cohesion de ta ligne.
Ensuite tu attend pour recuperer ta lame (ou dans mon cas un amis mort m'a tendu la sienne) et tu y retourne.

Apres pense aussi au poid.... selon la periode un equipement classic pese deja 10-15kg donc pas ajouter des chose qui sont meme pas certaines d'etre necessaire

Avatar de l’utilisateur
Arn d'evene
artisan/mercenaire
 
Messages: 47
Inscrit le: 07 Avr 2012, 17:53

Message22 Fév 2013, 21:16

bonsoir
j’entends ce que vous me dite et je suis assez d'accord pour des armées "réglementaire"

La ou je suis plus septique c'est le fait de quitter le champs de bataille en cas de perte de l'arme ... un peu facile de quitter un champs de bataille je jette mon arme et hop je file a l’arrière !!!!!
Image

Avatar de l’utilisateur
Ben
baron
 
Messages: 237
Inscrit le: 22 Déc 2008, 01:00

Message22 Fév 2013, 22:32

Si tu a l'occase expérimente sur une bataille avec un très grand nombre et tu comprendra vite ;-)

Avatar de l’utilisateur
Antoine
baron
 
Messages: 363
Inscrit le: 28 Jan 2010, 01:00
Localisation: Saint Privat des Vieux

Message23 Fév 2013, 01:40

Mon avis : - Pour le piéton lambda déjà comme il a déjà été dit une arme en plus, si tant est qu'il ait les moyens d'en avoir une, c'est du bazar à transporter, ça n'a jamais changé, depuis toujours et même aujourd'hui les soldats n'emportent que le strict nécessaire en campagne.
Supposant qu'il en ait une, c'est bien beau mais dans la mêlée on est souvent assez serrés pour éviter à l'ennemi de venir se mélanger aux braves gens, donc essayer de tirer une arme du fourreau dans ce grand pogo ça doit pas être triste (à essayer)
- Pour le chevalier il peut tout à fait utiliser des techniques de corps à corps et de lutte qui impliquent des techniques pour tordre ou casser les articulations ainsi que désarmer l'adversaire

Avatar de l’utilisateur
mac jowski
bourgeois/chevalier
 
Messages: 127
Inscrit le: 05 Mars 2011, 01:00
Localisation: lille

Message24 Fév 2013, 12:17

Arn d'evene a écrit:bonsoir
j’entends ce que vous me dite et je suis assez d'accord pour des armées "réglementaire"

La ou je suis plus septique c'est le fait de quitter le champs de bataille en cas de perte de l'arme ... un peu facile de quitter un champs de bataille je jette mon arme et hop je file a l’arrière !!!!!

On ne parle pas de quitter le champ de bataille mais de se retirer du rang. Dès les gaulois on a des exemples de guerriers qui se mettent sur le côté pour redresser leur lame qui est pliée . Des épées de mauvaise qualité qui cassent, c'était assez commun mais aucun intérêt d'en avoir 5... C'est juste bon pour les persos de jeux de rôle. Par contre encore une fois le moyen âge ça ne veut pas dire grand chose, tu vises quelle période en particulier ?
Les Compagnons de Bohemond, la Flandre au début du XIIIème Siècle.
http://www.lescompagnonsdebohemond.fr/public/

Avatar de l’utilisateur
Colin dit Sonne Creux
artisan/mercenaire
 
Messages: 46
Inscrit le: 27 Mai 2013, 20:24

Message16 Mai 2017, 16:18

Pour le simple soldat, il semble logique qu'il porte deux armes: une arme d'hast (lance, vouge etc) et une arme d'appoint (fauchon, dague, éventuellement épée...). Mais porter plus de deux armes serait, comme ça a été mentionné, de la surcharge inutile.
Pour un chevalier du bas Moyen Age (XIV-XVème siècle), lorsqu'il est monté, il porte sa lance, son épée et sa dague, et éventuellement un marteau de guerre ou une masse. Il faut penser que le chevalier ne porte pas tout sur lui, mais qu'une partie de son équipement peut être accroché à la selle de sa monture donc il peut se permettre d'avoir une ou deux armes en plus que le simple piéton De plus, le chevalier à les moyens de se payer ces armes, pas le piéton dans la majorité des cas. Il faut aussi penser que, même si on le voit peu en reconstitution, de nombreux chevaliers du XIVème siècle avaient des chaînes accrochées à leur plastron ou cotte de plaques et reliées à leur épée et leur dague. Dans ce cas là, impossible de perdre son arme puisqu'elle est attachée à l'armure ;)
Pour le chevalier à pied ou l'homme d'armes du XVème siècle, il portera une hache noble, une épée et une dague, et c'est amplement suffisant.

En espérant que ça puisse aider...


Retour vers COSTUMES, EQUIPEMENTS, ARMES, SOURCES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron