Recensement des cavalie(è)rs sudistes

Offres de recrutement des troupes; offres d'engagement des médiévistes sans troupe fixe / Ofertas de reclutamiento de las tropas; ofertas de empeño de los medievalistas sin tropa fija / Offerte che arruolano delle truppe; offerte di appuntamento dei
test
Avatar de l’utilisateur
montjoie
marquis
 
Messages: 1211
Inscrit le: 23 Jan 2009, 01:00
Localisation: avignon

Message19 Août 2011, 14:13

quand en médiéval vous chargerez à plus de trois cents cavaliers au milieu de 4000 participants, je pense qu'on pourra vraiment parler de ce qui est fake ou pas

Je ne suis pas cavalier, mais suis toujours impressionné par l'intervention de la cavalerie dans une reconstitution historique (Napo ou med)
Pour avoir fait les champs de bataille du 1er Empire et assisté en spectateur à des recontitutions (de l'Espagne jusqu'à Moscou en passant par Malojaroslawetz).Je n'ai pas eu la chance de voir un effectif aussi élevé de 300 cavaliers,où donc cela s'est -il passé?
J'ai encore l'image du russe Sokolov(trés connu des napoleoniens ) qui emporté par la passion cravache "énergiquement"les fantassins", et il ne fait pas semblant!! :23_44_2:

Humbert de la Tour du Pin
duc
 
Messages: 3523
Inscrit le: 14 Fév 2008, 01:00
Localisation: Saint Ondras

Message19 Août 2011, 16:12

Sur les bicentenaires, nous avons la chance d'avoir des effectifs impressionnants ...
Waterloo 2010 qui se voulait être un entrainement pour 2015, nous avions plus de 250 cavaliers.
Mais réunir une cinquantaine de cavaliers sur des événements n'a rien d'exceptionnel ...

Avatar de l’utilisateur
montjoie
marquis
 
Messages: 1211
Inscrit le: 23 Jan 2009, 01:00
Localisation: avignon

Message19 Août 2011, 17:01

Sur les bicentenaires, nous avons la chance d'avoir des effectifs impressionnants ...


Effectivement du GRAND" spectacle
http://www.youtube.com/watch?v=Cl7aEMh- ... re=related

Pascal Hagranyms
gueux/tard-venu
 
Messages: 10
Inscrit le: 17 Août 2011, 12:17

Message22 Août 2011, 13:25

Ok, Merci pour les infos. je m'engage en rien avec le cheval mais je viendrais au moins en pietons, et aprés ces deux jours, je viendrais la fois d'aprés avec le cheval. et quelques cavaliers de ma troupe

Avatar de l’utilisateur
Raimond Roger Trencavel
duc
 
Messages: 2605
Inscrit le: 27 Fév 2008, 01:00
Localisation: MENTON

Message23 Août 2011, 09:40

Humbert de la Tour du Pin a écrit:Autre axe de travail, tout aussi important , la formation des piétons.
Connaitre le cheval et ses réactions, le comportement à tenir face aux chevaux et la cavalerie, et pour certains travailler sur la peur du cheval.
.

Il va falloir les trouver les piétons volontaires. :?


En ce qui concerne les chevaux :

Deux possibilités, largement utilisées sur les événements en reconstitution et par les cavaliers reconstitueurs, et ceci partout en Europe.
La première est de venir avec sa monture, perso ou pas.

C'est le "ou pas" qui me gêne.
Les vrais cavaliers se font plus que rare pour le médiévale. Le poids du costume en est-il vraiment la cause ??
Beaucoup d'entre eux n'ont pas de chevaux à disposition, pas de transport ; et/ou très peu de fond pour louer un équidé ou même un van pour le déplacement.


La seconde louer des chevaux sur place ( bien sur les chevaux seront sélectionnés au préalable)

Qui prendra en charge de louer les chevaux (je parle lors d'une médiévale bien sûr) ??
Parce que si on fait un teste ici et qu'il n'y a pas de suivi au cours de l'année .... Cela restera un coup d'épée dans l'eau. :indecis:


Pour les chevaux, le loueur vient avec ses paddocks,

Et il va le trouver où. S'il n'a pas de chevaux, il n'a pas l'utilité d'avoir un paddock chez lui. Reste la ligne d'attache. Mais le cheval loué l'acceptera t-il ???


Point important, quand on est cavalier on s'occupe de sa monture, les soins passent avant son confort perso.
Le cheval n'est pas une mobylette que l'on pose dans un coin après utilisation.
Ceci paraît évident, mais malheureusement, il nous faut le rappeler régulièrement ...

Combien ont fait de l'équitation et sont incapable de s'occuper de leur monture ??




_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _



Luciole a écrit: Cheval ou double poney à disposition habituer au rassemblement mais pas encore à la mêlée . En revanche pas de tenue en arme pour moi ou lui .

Pourquoi Luciole, c'est volontaire ou l'affaire est en cours ??


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _



GeraultdArmagnac a écrit:Aucun niveau d'équitation (self made) mais j'ai pratiqué un peu de tri de bétail en démo d'activités camarguaises, et puis des jeux équestres tels bouquet, anneaux, parcourt de maniabilité avec coupe, quintaine...

Les diplômes ne font pas l'efficacité. Ils représentent juste une aptitude minimum requis pour un niveau. Et comme pour tout, la pratique n'a plus rien à voir avec la théorie.:wink:

Très intéressé a condition que les cavaliers expérimentés dans la pratique d'activités équestres médiévales (maniabilité, jeux, chasse, joutes,... notion à préciser d'ailleurs) et les manœuvres de cavaleries (toute époque bien sur) puissent se concerter pour mettre en place un cahier des charges sur l'équipement, les techniques à connaitre et surtout un calendrier d'entrainements collectifs car il me semble qu'il est indispensable de se rencontrer de temps en temps.

Pour ce qui est du cahier des charges sur l'équipement, il est déjà pré-établi. Au minimum c'est : gambison, cale et chausses gambisées, haubert/haubergeon avec camail, cervelière à nasal ou heaume. À ceci s'ajoute l'armement : bouclier, épée, lance suivant condition.
Ensuite l'équipement évolue suivant l'époque choisie.

On pourrait rajouter a la liste des cavaliers, une liste de soigneurs et palefreniers car il me semble qu'il est indispensable d'avoir du personnel capable de donner un coup de main sans pour autant qu'ils soient cavaliers participant.

Le cheval reste à la charge du cavalier. C'est à lui de s'en occuper. L'aide ou l'escuyer n'est là que pour aider à préparer ou défaire, mettre en selle et accompagner. Il n'a rien à voir avec un palefrenier. Il fait donc parti de la compagnie du cavalier.
Pour les petits bobos, le cavaliers doit pouvoir être apte à gérer la situation (avoir sa propre pharmacie). Il y aura toujours des cavaliers pour lui donner un coup de mains si besoin était.
Pour les gros bobos, il faut avoir les n° de tel des permanences équines lors de tout déplacement. Exemple : Lorsque je suit parti 5 jours à Carcassonne pour la médiévale, j'avais pris soins de contacter la DDSV (Direction Départementale des Services Vétérinaires), qui m'a fournit la liste (n° tel, adresse) des "vétos" équin du département de l'Aude.


.
.
ImageImageSELON LES VERTUS DE LA CHEVALERIEImageImage
http://www.les-feals-compaings.com/

Humbert de la Tour du Pin
duc
 
Messages: 3523
Inscrit le: 14 Fév 2008, 01:00
Localisation: Saint Ondras

Message23 Août 2011, 11:37

Il va falloir les trouver les piétons volontaires. :?


Nous organisons un regroupement d'entrainement et d'échanges de savoir faire.
Nous ne cherchons pas des volontaires, les gens intéressés viennent et sont les bienvenus.

C'est le "ou pas" qui me gêne.
Les vrais cavaliers se font plus que rare pour le médiévale. Le poids du costume en est-il vraiment la cause ??
Beaucoup d'entre eux n'ont pas de chevaux à disposition, pas de transport ; et/ou très peu de fond pour louer un équidé ou même un van pour le déplacement.


L'explication est simple, dans une association, on a des cavaliers propriétaires de plusieurs chevaux, si je prends mon cas, qui n'est pas un cas isolé, je possède deux chevaux et le second est monté en reconstition par un de mes camarades ne possédant pas une monture.
En ce qui concerne les fonds pour faire de la cavalerie, ce n'est pas mon sujet, ni mon problème.
Tout les cavaliers se donnent les moyens de leur ambition, l' équitation est sélective par l'argent, ce n'est pas ma faute ... :indecis:
Pour le problème du transport reste la solution de la location sur place.

Qui prendra en charge de louer les chevaux (je parle lors d'une médiévale bien sûr) ??
Parce que si on fait un teste ici et qu'il n'y a pas de suivi au cours de l'année .... Cela restera un coup d'épée dans l'eau. :indecis:


Quand je me déplace trop loin pour emporter mes chevaux, je loue, et ceci est valable pour tout les cavaliers reconstitueurs propriétaires ou pas.
Nous louons des chevaux partout en Europe et en France et nous n'avons jamais deux fois la même monture ...
La location des chevaux est prise en charge par l'organisateur et le règlement financier individuellement par chaque cavaliers concernés.

Et il va le trouver où. S'il n'a pas de chevaux, il n'a pas l'utilité d'avoir un paddock chez lui. Reste la ligne d'attache. Mais le cheval loué l'acceptera t-il ???


Le paddock du loueur pour les chevaux loués, les propriétaires leurs paddocks ou lignes d'attaches ( évidement si leur chevaux sont habitués).
Encore une fois un cavalier qui se déplace avec monture se doit d'avoir son matériel, ne pas avoir ce qu' il faut arrivé sur place avec son cheval, c'est comme le footballeur qui arrive sans chaussures et qui demande aux autres de lui trouver une solution ...

Combien ont fait de l'équitation et sont incapable de s'occuper de leur monture ??


Je connais beaucoup de regroupements où ce type de comportements ne sont pas acceptés et sur une organisation Cavalaria Delphina c'est le cas.

En conclusion:

Il s'agit d un regroupement de cavalerie, toutes le règles de fonctionnement sont éprouvées et employées partout en Europe et en France.
Elles fonctionnent très bien et sont appliquées sur les plus grand regroupements de reconstitutions, le but est de les faire découvrir pour certains ou de les retravailler pour d'autres.

Pascal Hagranyms
gueux/tard-venu
 
Messages: 10
Inscrit le: 17 Août 2011, 12:17

Message23 Août 2011, 13:21

Et au moins avec ces conditions, ça limite pas mal de monde et surtout aux cavaliers legerement boulot sur un rassemblement. ça aussi il y en a beaucoup.
Se regrouper ne veux pas dire etre assister. dsl si mes propos sont trop... direct :-)

Avatar de l’utilisateur
GeraultdArmagnac
baron
 
Messages: 316
Inscrit le: 26 Fév 2009, 01:00
Localisation: VIENNE 38

Message23 Août 2011, 16:52

On ne s'est pas compris Raymond...

Premièrement, en ce qui concerne les palefreniers et autres soigneurs dont je faisais mention... Il ne s'agit pas d'esclave pour soulager le preux chevalier ! Désolé mais je pratique l'histoire vivante avant les considérations évocation/reconstitution. On oublie trop souvent les emplois civils (artisans, cantiniers/ères, intendants et autres larbins...) dans nos campements. Je ne parle pas de "fete med" mais de rassemblements off où un campement d'ost ressemble doit ressembler a une ost et pas au camping des flots bleus. Mes raisons :
1 - nombres de passionnés d'équitation et/ou de cavaliers ne pourrons venir sur un off avec une monture. Ceux la souhaiterons souvent donner un coup de main... Donc autant prévoir le "métier".
2 - s'occuper de son cheval est une passion et un plaisir. Mais lorsqu'il faut tenir un horaire et s'occuper de tout et de tout le monde (quand on dirige une troupe par exemple) ca peut poser probleme..
Personnellement, dans notre troupe, nos jeunes sont super content d'avoir a s'occuper de nos chevaux (petits coups de brosse, balade en main pour grignoter, papouilles etc...).
3 - le forgeron de la troupe peut alors forger des fers, des étriers voire des mors plutôt que les sempiternelles fibules !

Il y a ce mois ci un numero de HIM consacré au cheval et son usage... Sans pour autant amener sa charrue, l'usage du cheval en med off ou pas ouvre la porte à d'avantage que son usage au combat. Voila mon propos pour "palefreniers et soigneurs".
Je dis ca en toute amitié juste pour écarter tout sous entendu d'assistanat inapproprié.

En ce qui concerne le matériel, n'étant pas né de la dernière pluie non plus, le cdc du cavalier n'est pas un secret. PAR CONTRE celui du cheval est souvent laissé de coté pour x raisons....
C'est de l'équipement de notre cher équidé dont je parlais : harnachement, selle, i tutti quanti...
En général, soit on a du cavalier qui fait du med donc c'est du matos "geologic" (décathlon), soit il s'agit d'un reconstituteur et va trouver de tout et n'importe quoi...
Editons un cahier des charges sur ce qui est admissible et ce qui ne l'est pas histoire que tout le monde soit sur le même pied de guerre.
Dernière édition par GeraultdArmagnac le 23 Août 2011, 18:44, édité 1 fois au total.

Avatar de l’utilisateur
Luciole
gueux/tard-venu
 
Messages: 13
Inscrit le: 10 Août 2011, 22:42

Message23 Août 2011, 17:29

Luciole a écrit: Cheval ou double poney à disposition habituer au rassemblement mais pas encore à la mêlée . En revanche pas de tenue en arme pour moi ou lui .

[b]Pourquoi Luciole, c'est volontaire ou l'affaire est en cours ??[/b]

Non c'est en cours j'en suis à ma première année "médiéval" je l'ai donc fiat majoritairement à pied pour voir, avant d'amener plus loin mon compagnon à quatre pattes.

D'ailleurs Raimond je veux bien un lien vers le CDC de l'équipement des cavalier et de leur monture si c'est possible . j'ai bricolé pour 2 sorties un caparaçon pour mon cheval mais in situ c'était juste la galère donc si il y a des liens vers un patron ou autre je prend également.
"La Chartreuse c'est la santé par les plantes pour retrouver ses racines "

Avatar de l’utilisateur
Raimond Roger Trencavel
duc
 
Messages: 2605
Inscrit le: 27 Fév 2008, 01:00
Localisation: MENTON

Message23 Août 2011, 19:55

.

Sur le coup, j'ai eu peur que tu partes du mauvais coté de la barrière. :roll:
Merci de m'avoir rassuré. :content-29:


GeraultdArmagnac a écrit:1 - nombres de passionnés d'équitation et/ou de cavaliers ne pourrons venir sur un off avec une monture. Ceux la souhaiterons souvent donner un coup de main... Donc autant prévoir le "métier".
.

Il faut bien faire le distingo entre les passionnés de chevaux et les passionnés d'équitation.

2 - s'occuper de son cheval est une passion et un plaisir. Mais lorsqu'il faut tenir un horaire et s'occuper de tout et de tout le monde (quand on dirige une troupe par exemple) ca peut poser probleme..

Ça je m'en arrange. Dans notre compagnie, chacun d'entre nous sait ce qu'il a à faire et tout roule.

Personnellement, dans notre troupe, nos jeunes sont super content d'avoir a s'occuper de nos chevaux (petits coups de brosse, balade en main pour grignoter, papouilles etc...).

Malheureusement je n'ai pas cette chance. Chez nous, les nanas ne savent que donner carottes, pommes (heureusement après autorisation) et prodiguer de gros câlins à leur nounours adoré.


Il y a ce mois ci un numero de HIM consacré au cheval et son usage...
Je l'ai.

Voila mon propos pour "palefreniers et soigneurs".
Je dis ca en toute amitié juste pour écarter tout sous entendu d'assistanat inapproprié.

Je ne l'avais pas mal pris, rassure toi. :wink:

En ce qui concerne le matériel, n'étant pas né de la dernière pluie non plus, le cdc du cavalier n'est pas un secret. PAR CONTRE celui du cheval est souvent laissé de coté pour x raisons....
C'est de l'équipement de notre cher équidé dont je parlais : harnachement, selle, i tutti quanti...

Tout le monde ne peut pas se payer une selle reconstitué sur une base historique, ni se la faire seul. Pour cela il faut un minimum de connaissance des matériaux ainsi que certaines compétences.

En général, soit on a du cavalier qui fait du med donc c'est du matos "geologic" (décathlon), soit il s'agit d'un reconstituteur et va trouver de tout et n'importe quoi...

Personnellement, mon mors est un Dexter et n'a rien "d'histo". Lorsque j'aurai trouvé la personne pour me faire ce mors "histo" Image , il sera uniquement en "expo".
Description : Le mors à double bride est spécifique au dressage ou d'équitation de combat : une des brides permettait de tirer sur la bouche par un dispositif brutal, l'autre était destinée à la conduite du cheval. X, XI, XIIème.

Editons un cahier des charges sur ce qui est admissible et ce qui ne l'est pas histoire que tout le monde soit sur le même pied de guerre.

Encore un autre problème soulevé. Comment les cavaliers(es) vont-ils pouvoir s'aligner au CDC si se sont des loueurs ???



Que de soucis, que de soucis. :roll:



.
ImageImageSELON LES VERTUS DE LA CHEVALERIEImageImage
http://www.les-feals-compaings.com/

Avatar de l’utilisateur
GeraultdArmagnac
baron
 
Messages: 316
Inscrit le: 26 Fév 2009, 01:00
Localisation: VIENNE 38

Message23 Août 2011, 21:26

Oui, de gros soucis mais y a pas moyen de passer outre. Accepter des harnachements non compatible avec le futur CdC reviens a accepter des gars en équipement "Lord of the ring" sur nos meules !!!
Il va falloir faire le distinguo entre harnachement full histo et harnachement "compatible histo" ou nous serons obligés de faire des concessions sur notre CdC si on accepte des chevaux de location.
Effectivement c'est un cout énorme (une selle chiffre au minimum a 2000€ !). Mais un rôle de cavalier représente un statut élevé. En décidant de recréer un tel costume, nombre d'équipement vont de paire, y compris l'harnachement du cheval.
Dans un premier temps, une selle de travail dite "à piquier" peut convenir car le trusquin relevé est conforme a la position de charge avec une lance couchée. Citons donc en exemple la doma vaqueira, la selle portugaise, la selle camarguaise.
Un couvre selle, sur mesure, en croute de cuir protègera l'assise et les quartiers des agressions des cuissot d'armure ou des chausses de mailles.
Personnellement j'en suis là, pouvant illustrer la source de ma selle portugaise recouverte d'un couvre selle rouge d'une enluminure du Tacuinum Sanitatis de 1385. Le reste de l'harnachement est fait maison avec du croupon de 6mm, du fils de lin, des boucles et décorations en bronze, de la sueur et des ampoules aux mains...
Sans entrer dans un mors de terreur, un simple mors a aiguille est sourcée... Il faut juste éviter qu'il soit en poli miroir... Pour ma part j'ai opté pour un mors un peu plus sévère...
Ha oui... Il ne faut pas oublier les éperons... et pas des princes de galle !! :lol:

Pascal Hagranyms
gueux/tard-venu
 
Messages: 10
Inscrit le: 17 Août 2011, 12:17

Message24 Août 2011, 10:13

Il y a le coté histo certes. mais il y aussi le confort du cheval. si ton cheval accepte mal certains type de mors et qu'un mors basic a olive est ce qui va le mieux. o va pas obliger les gens a mettre autre chose juste pour el coté "m'as tu vu" si c'est pour avoir des chevaux sur la defensive lors des mêlé ou des charge c'est pas la peine.
Après c'est sur les cavalier qui se pointe avec des froufrou tt droit sorti de la serie " mon petit poney" c'est mort. mais un filet simple en cuir, une selle comme tu dis de travail, espagnol, portugaise, camargue et voilà. tu ajoute ca une belle robe sur le cheval qui sers aussi de cache misere pour les sanglage non histo. et voilà.

Humbert de la Tour du Pin
duc
 
Messages: 3523
Inscrit le: 14 Fév 2008, 01:00
Localisation: Saint Ondras

Message24 Août 2011, 17:24

l y a le coté histo certes. mais il y aussi le confort du cheval.


Tant que ceci n'est pas un alibi pour ne pas faire des efforts en terme de reconstitution .... :wink:

Je dis cela, car malheureusement c'est très souvent le cas, quand on fait vraiment de la reconstitution, et qu'on a coeur de reproduire des équipements et de prendre le temps de les utiliser et surtout de comprendre comment nos anciens les utilisés, on s'aperçoit qu' on se fait souvent un monde pour pas grand chose.
Certes certains éperons ou mors sont effectivement barbares, mais avec un peu de recherche on trouve des modèles modernes pour l'époque et tout à fait confortables pour le cheval.
Nous savons tous que même le mors le plus anodin et moderne est tout à fait ravageur avec des cavaliers contemporains [url]"maladroit"[/url] ...

Avatar de l’utilisateur
Raimond Roger Trencavel
duc
 
Messages: 2605
Inscrit le: 27 Fév 2008, 01:00
Localisation: MENTON

Message24 Août 2011, 18:23

Humbert de la Tour du Pin a écrit:
Nous savons tous que même le mors le plus anodin et moderne est tout à fait ravageur avec des cavaliers contemporains [url]"maladroit"[/url] ...
.

Il me semble que l'expression employée est : avoir des crochets à foin à la place des mains.


.
ImageImageSELON LES VERTUS DE LA CHEVALERIEImageImage
http://www.les-feals-compaings.com/

Pascal Hagranyms
gueux/tard-venu
 
Messages: 10
Inscrit le: 17 Août 2011, 12:17

Message24 Août 2011, 21:04

Oui ca va de soit que ca ne dois devenir une excuse. mais quand on vois le changement de comportement sur un cehval entre le meme model de mors mais avec les canon plus ou moins fin. imaginons le resulta entre un mors olive bien classic et un mors de bride.
Je ne fais allusion a comment on utilise le materiel mais vraiment au confort de la bouche du cheval.
Après les éperons... tu peu bien avoir les plus méchant possible si tu sais etre en place sur ton cheval tu le touche pas avec les éperons :-p

PrécédentSuivant

Retour vers RECRUTEMENT

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité