cours d'éscrime médiévale (13)

Les propositions de stages concernant le maniement des armes médiévales / Las proposiciones de prácticas que conciernen al manejo de las armas medievales / Le proposte di practicums riguardo al maneggio delle arma medievali
test
Avatar de l’utilisateur
Magnus
duc
 
Messages: 3709
Inscrit le: 11 Fév 2008, 01:00
Localisation: Aix en Provence

Message14 Nov 2012, 19:48

***** MODÉRATION : SUPPRESSION DE PROPOS HORS SUJET ET SOURCE DE POLÉMIQUES *****

Avatar de l’utilisateur
Groumph
comte
 
Messages: 627
Inscrit le: 08 Jan 2009, 01:00
Localisation: Chambery

Message14 Nov 2012, 21:13

Les gars vous dérivez du post initial (et l'image renvoyée est choquante, mais c'est hors sujet). Désolé marre des post qui tourne à la semoule en ce moment sur le GSM.
Groumph la vadrouille
De Fil en Epée, Entre Bravoure et Sortilèges
http://defilenepee.forum-gratuit.net/
https://www.facebook.com/#!/DeFilEnEpee

Avatar de l’utilisateur
Magnus
duc
 
Messages: 3709
Inscrit le: 11 Fév 2008, 01:00
Localisation: Aix en Provence

Message14 Nov 2012, 21:34

C est clair qu'on dérive la... Ça coule même.

Avatar de l’utilisateur
Cedric
baron
 
Messages: 403
Inscrit le: 23 Août 2012, 19:02

Message14 Nov 2012, 21:54

Alors pour faire simple, parceque les exes de ''valorisation par l'insinuation'' de raymond roger trencavel me donnent des boutons ( ca me fait doucement rire ).
reprenons le fil conducteur de ce post (entre autres).

Ma question adressée en toute courtoisie a Canilhac (ou a tout autre compétent du domaine ayant un minimum de pratique courante) etait a but de demander un avis humble, simple, sur le chiffrage de 200h. je peux reformuler plus simplement (j'aurais du commencer par la, ceci dit) pensez vous que, pour notre pratique, par comparaison avec des domaines existants déja, 200h soient un chiffre suffisament concret et cohérent pour permettre un minimum d'acquisition des bases.
ce serait d'ailleurs bien de s'accorder sur ca aussi tiens. histoire que les niveaux ne soient pas trop disparates au sein des compagnies médiévales qui pratiquent vraiment. bon enfin je lance l'idée, je suppose qu'elle sera mal percue, et nous l'avons déja réalisée autrement. ceci dit ce serait peut etre bien de l'envisager sur d'autres points de vues....

Merci Canilhac pour tes réponses sereines, j'aimerai bien que l'on continue sur la lancée si tu le veux bien (pourrez pas me reprocher de pas mettre de moelleux dans les relations !
Image
Dat Virtus Quod Forma Negat
Le courage donne ce que beauté refuse.

Avatar de l’utilisateur
Cedric
baron
 
Messages: 403
Inscrit le: 23 Août 2012, 19:02

Message14 Nov 2012, 21:57

Groumph : non ce n'est pas Hors Sujet, tu as entierement raison de souligner le caractere choquant de ces échanges. ils ne devraient pas etre générés de quelque maniere que ce soit. faut il vraiment avoir la haine au coeur pour taper si bassement....
Image
Dat Virtus Quod Forma Negat
Le courage donne ce que beauté refuse.

Avatar de l’utilisateur
mac jowski
bourgeois/chevalier
 
Messages: 127
Inscrit le: 05 Mars 2011, 01:00
Localisation: lille

Message15 Nov 2012, 00:53

Encore une fois, relis le texte, il ne s'agit pas de simplement 200h, mais 200h EN PLUS de leur pratique pour avoir une formation de formateur, avec suivi en salle par plus expérimenté entre autre.
Donc ça n'a pas grand chose à voir avec notre pratique puisqu'il s'agit d'un sport avec ses règlements officiels.

Au niveau de la pratique du maniement d'épée en reconstit, chacun fait comme il peut avec sa vie de famille et ses impératifs, il s'agit avant tout d'un loisir.
Chaque troupe a ses méthodes, sa vision des choses, qui vont du tatonnement jusqu'au behourt en passant par beaucoup de choses très différentes. Le tout est de ne pas être dangereux en mêlée, et ça je ne suis pas sur que ce soit une question de pratique mais plutôt de bon sens, pas besoin de 200h pour se faire plaisir en mêlée.

De toute façon, pour en revenir aux instructeurs, dans notre pratique, on peut s'autoproclamer instructeur sans problème de 200h ou pas, qui va juger de nos compétences ??
D'où le problème d'utiliser des termes officiels comme maître d'arme ou prévôt.
Les Compagnons de Bohemond, la Flandre au début du XIIIème Siècle.
http://www.lescompagnonsdebohemond.fr/public/

Avatar de l’utilisateur
Meriadec
Administrateur
 
Messages: 3251
Inscrit le: 04 Sep 2009, 01:00

Message15 Nov 2012, 09:39

Groumph a écrit:Désolé marre des post qui tourne à la semoule en ce moment sur le GSM.


Ouais, pareil. Merci à la Criante pour la modération. Maintenant, les garçons, on va être très clairs... Vous avez deux fils pour vous étriper comme vous voulez. Si ça déborde ailleurs, c'est le bannissement, au moins temporaire mais long. Bref, soit vous vous auto-modérez, soit on arrête de vous modérer a posteriori, on vous modère en mode auto, en vous virant.

Vous n'allez pas nous pourrir la vie plus longtemps. Des questions d'ordre pratique ??!? :evil:
"Heñvel war wir a sav ken aes, ha ma ra dienn war al laezh."

Philippe de Montisvico
comte
 
Messages: 834
Inscrit le: 12 Fév 2011, 01:00

Message15 Nov 2012, 09:47

Question d'ordre légal même ... Un bon résumé de Mac Jowski

Encore une fois, relis le texte, il ne s'agit pas de simplement 200h, mais 200h EN PLUS de leur pratique pour avoir une formation de formateur, avec suivi en salle par plus expérimenté entre autre.
Donc ça n'a pas grand chose à voir avec notre pratique puisqu'il s'agit d'un sport avec ses règlements officiels.

Au niveau de la pratique du maniement d'épée en reconstit, chacun fait comme il peut avec sa vie de famille et ses impératifs, il s'agit avant tout d'un loisir.
Chaque troupe a ses méthodes, sa vision des choses, qui vont du tatonnement jusqu'au behourt en passant par beaucoup de choses très différentes. Le tout est de ne pas être dangereux en mêlée, et ça je ne suis pas sur que ce soit une question de pratique mais plutôt de bon sens, pas besoin de 200h pour se faire plaisir en mêlée.

De toute façon, pour en revenir aux instructeurs, dans notre pratique, on peut s'autoproclamer instructeur sans problème de 200h ou pas, qui va juger de nos compétences ??
D'où le problème d'utiliser des termes officiels comme maître d'arme ou prévôt.


Il y a le cadre légal du sport, point.Et donc une reconnaissance officielle et il y a les autoproclamés qui ne sont reconnus que par ceux qui adhère à leurs pratiques non-officiel.
Voila, il n'y a rien de plus à ajouter à cet état de fait. Si cela amène des frustrations, il faut arriver à ce faire légalement reconnaitre, et hop ! légitimité.

Avatar de l’utilisateur
Canilhac
comte
 
Messages: 579
Inscrit le: 04 Mars 2008, 01:00
Localisation: montpellier

Message15 Nov 2012, 10:39

Aujourd'hui ce qui son reconnu pour enseigner le combat Medieval, le sont par la qualité de leurs travail et la satisfaction de ce qui y participent
Ces personnes et les assos dans une démarche historique son aussi reconnu
Par la federation des amhe
Les personnes qui enseigne aujourdhui ont effectivement une grosse expérience et pratique régulièrement et surtout travaille sur des sources historiques
Sinon pour faire de la mêlée la seule formation c'est le bon sens et de la sécurité comme l'escrime artistique

Philippe de Montisvico
comte
 
Messages: 834
Inscrit le: 12 Fév 2011, 01:00

Message15 Nov 2012, 11:31

Rien ne légifère donc ?

Avatar de l’utilisateur
Cedric
baron
 
Messages: 403
Inscrit le: 23 Août 2012, 19:02

Message15 Nov 2012, 13:28

Canilhac, non désolé de ne pas etre d'accord avec toi mais c'est le meme principe. il n'y a que : soit l'escrime ARTISTIQUE , soit ..... rien de SPECIFIQUE a notre pratique hormis un cadre généraliste.

tu parles des AMHE qui sont reconnus par leurs membres, certes. je ne pense pas dire quelque chose de d'insultant quant a cela.

mac jowski a écrit:Encore une fois, relis le texte, il ne s'agit pas de simplement 200h, mais 200h EN PLUS de leur pratique pour avoir une formation de formateur, avec suivi en salle par plus expérimenté entre autre.
Donc ça n'a pas grand chose à voir avec notre pratique puisqu'il s'agit d'un sport avec ses règlements officiels.

Au niveau de la pratique du maniement d'épée en reconstit, chacun fait comme il peut avec sa vie de famille et ses impératifs, il s'agit avant tout d'un loisir.
Chaque troupe a ses méthodes, sa vision des choses, qui vont du tatonnement jusqu'au behourt en passant par beaucoup de choses très différentes. Le tout est de ne pas être dangereux en mêlée, et ça je ne suis pas sur que ce soit une question de pratique mais plutôt de bon sens, pas besoin de 200h pour se faire plaisir en mêlée.

De toute façon, pour en revenir aux instructeurs, dans notre pratique, on peut s'autoproclamer instructeur sans problème de 200h ou pas, qui va juger de nos compétences ??
D'où le problème d'utiliser des termes officiels comme maître d'arme ou prévôt.


Merci de m'encourager, j'ai bien relu, j'ai bien compris que c'etait EN PLUS ..... pfouuu mais ce n'etait pas ma question. Tu poses cependant une tres bonne question. Qui va pouvoir juger des compétences. tres certainement qui peut se prétendre avoir un long travail martial derriere lui. cependant le soucis est que nous ouvrons (grosso modo) une conversation sur un contexte spécifique sans un cadre juridique de pratique formé (enfin presque ...).
Donc il convient de tout construire et poser, concretement. Peu importe de toute maniere le VERNIS intellectuel que l'on peux prétendre avoir, c'est, pour ceux qui se sont renseignés, une commission (" de nos pairs '')d'étude du ministere des sports, qui validera le domaine (j'ai hate!). et cela prendra énormément de temps a tout un chacun. il y'a déja un cadre généraliste qui pré existe grace aux formes fédératives diverses.
Je dis ''peu importe'' car ce genre de commission se base sur la production de faits, et non sur le cursus passé, ou des diplomes. il se bornent a étudier la pertinence et les références de l'art (pas des personnes), ce qui est tout a fait cohérent puisque, rappellons le, dans notre cadre de pratique pour l'heure quasiment rien ne légifere, comme le souligne philippe de montisvico.

Philippe de Montisvico a écrit:Rien ne légifère donc ?


Certaines formes disciplinaires sont acceptées par le ministere des sports.

mais j'aimerai que nous nous otions quelques doutes, a savoir si, la discipline telle que nous la pratiquons vous l'entendez sous cette définition : http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_martial
Dernière édition par Cedric le 15 Nov 2012, 13:50, édité 1 fois au total.
Image
Dat Virtus Quod Forma Negat
Le courage donne ce que beauté refuse.

Avatar de l’utilisateur
Cedric
baron
 
Messages: 403
Inscrit le: 23 Août 2012, 19:02

Message15 Nov 2012, 13:32

Meriadec a écrit:
Groumph a écrit:Désolé marre des post qui tourne à la semoule en ce moment sur le GSM.


Ouais, pareil. Merci à la Criante pour la modération. Maintenant, les garçons, on va être très clairs... Vous avez deux fils pour vous étriper comme vous voulez. Si ça déborde ailleurs, c'est le bannissement, au moins temporaire mais long. Bref, soit vous vous auto-modérez, soit on arrête de vous modérer a posteriori, on vous modère en mode auto, en vous virant.

Vous n'allez pas nous pourrir la vie plus longtemps. Des questions d'ordre pratique ??!? :evil:

Euh, Meriadec, si tu fais référence aux fils Fédération, désolé mais il n'etait pas question de cela, du moins je me permet de te rappeler que j'en suis le représentant et qu'a ce titre il n'a pas été question d'agression de notre bord. Merci pour la modération.

oui j'ai une question, un café ? ^^
Image
Dat Virtus Quod Forma Negat
Le courage donne ce que beauté refuse.

Avatar de l’utilisateur
Meriadec
Administrateur
 
Messages: 3251
Inscrit le: 04 Sep 2009, 01:00

Message15 Nov 2012, 16:06

Non, Cedric, pas de souci avec toi ni avec Canilhac. Mais je note que c'est un petit accrochage interfédéral qui a déclenché un processus plus personnel - petit accrochage tout à fait courtois, donc pas de soucis mais faut pas nous prendre pour des veaux. A mon avis, ce sont les deux fédérations qui ont le plus intérêt à calmer les ardeurs belliqueuses de leurs défenseurs respectifs...

Tiens, ben puisque j'y suis... Le terme officiel de la FFE, c'est "maître d'escrime", non ? Pas "maître d'armes", sauf erreur. Encore faudrait-il voir du côté de l'académie des armes de France, mais je me demande si le terme "maître d'armes" n'est pas juste un terme générique. Il est d'ailleurs utilisé dans des domaines autres que l'escrime. Cette histoire de l'utilisation du terme "maître d'armes" est un serpent de mer qui réapparaît régulièrement. Or il est bien possible qu'on parte sur des idées fausses... Donc, le vrai problème ne serait-il pas dans l'enseignement de l'escrime, y compris médiévale artistique, que dans l'utilisation d'un mot ? Y-a-t'il eu une prise de position officielle de la FFE de ce point de vue ?

C'est juste une réflexion à propos du terme lui-même, pas du cadre légal de l'enseignement proprement dit (c'est une autre paire de manches...) Et la question ne s'adresse pas qu'à Cedric :)
"Heñvel war wir a sav ken aes, ha ma ra dienn war al laezh."

Avatar de l’utilisateur
mac jowski
bourgeois/chevalier
 
Messages: 127
Inscrit le: 05 Mars 2011, 01:00
Localisation: lille

Message15 Nov 2012, 18:47

Cedric a écrit:
mais j'aimerai que nous nous otions quelques doutes, a savoir si, la discipline telle que nous la pratiquons vous l'entendez sous cette définition : http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_martial


Ben toujours pareil, ça dépend qui et pour quoi faire... Il n'y a pas UNE discipline mais plusieurs... Quel besoin de légiférer un truc qui a de nombreuses branches différentes, avec finalement assez peu de rapport les uns avec les autres si ce n'est le type d'arme et un aspect (plus ou moins développé) vaguement historique.

Il faudrait alors légiférer et mettre des règles sur toutes les disciplines, parce qu'entre le Bohurt et la recherche histo lichtenaurienne, y'a quand même une sacrée différence... On passe d'un sport de combat à une pure recherche historique à partir des sources.
Vouloir mettre ces deux disciplines sous une seule fédération, c'est comme mélanger le patinage artistique, le hockey sur glace et la course de vitesse en patins... J'imagine la tête des entraîneurs... Et ce n'est pas le même genre de public...

Cedric a écrit: pfouuu mais ce n'etait pas ma question.

Ben alors j'ai pas compris ta question... Désolé...
Les Compagnons de Bohemond, la Flandre au début du XIIIème Siècle.
http://www.lescompagnonsdebohemond.fr/public/

Avatar de l’utilisateur
Canilhac
comte
 
Messages: 579
Inscrit le: 04 Mars 2008, 01:00
Localisation: montpellier

Message15 Nov 2012, 19:50

Trop de blabla je sort :?

PrécédentSuivant

Retour vers STAGES ET FORMATIONS AUX ARMES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités

cron