Quelle place pour les artisans/commerçants médiévaux?

bilans, commentaires.
test
Avatar de l’utilisateur
Mélissandre
duc
 
Messages: 10203
Inscrit le: 11 Fév 2008, 01:00
Localisation: magalas

Message12 Jan 2011, 17:38

je peux t'envoyer les plans de la mienne qui est basique mais très bien et surtout pratique et facile à monter
Image Ne rêvez pas votre vie mais vivez vos rêves !!

Avatar de l’utilisateur
brin de panier
artisan/mercenaire
 
Messages: 45
Inscrit le: 24 Nov 2010, 01:00
Localisation: Dans le Perche (61)

Message12 Jan 2011, 18:33

Merci je veux bien;Ne faisant pas que du médiéval investir pour deux ou trois sorties pour l'instant économiquement c' est difficile.
J'ai déjà fait un costume avec le maximum de renseignements, en essayant de ne pas faire d'erreurs.

Pour les emplacement je n'ai pas encore eu la chance de me trouver vraiment "dans le monde médiéval" c'est toujours à côté...ça viendra...

Brin de panier

Avatar de l’utilisateur
Mélissandre
duc
 
Messages: 10203
Inscrit le: 11 Fév 2008, 01:00
Localisation: magalas

Message12 Jan 2011, 18:50

je t'ai envoyé ça par mail
Image Ne rêvez pas votre vie mais vivez vos rêves !!

Avatar de l’utilisateur
Le Chaudron
artisan/mercenaire
 
Messages: 35
Inscrit le: 26 Déc 2010, 01:00
Localisation: PERPIGNAN

Message06 Fév 2011, 15:25

Bonjour à tous!

Présentation:
Mon activité commerçante s'adresse autant au public (curieux) et aux médiévistes.

je fais aussi des marchés traditionnels qui ont bizarrement le même problème qu'ici qui est l'éthique; résultat, même dans le milieu des marchés traditionnels il y a un désintéressement du public pour certains marchés. Tous simplement les gens en ont marre de retrouver des articles qu'ils peuvent très bien acheter à Gifi par ex.

Alors faut se poser certaines questions et jusque là y en a eu beaucoup de vraiment bien qu'il faudra condenser.
Exposant de tout poils: quel intérêts? avoir des commerçant pour boucher les trous, avoir pour avoir c'est débile. faut répondre à une demande sans perdre de vue l'éthique.

Alors faisons comme tout le monde fait depuis des millénaires, regardons dans le rétroviseur ou la nature et prenons exemples:

Pourquoi ne pas organiser les marchés à l'image de l'organisation d'une ville. Cela a déjà été suggéré faire une rue commerçante avec tout ceux en costume et des stands correspondant à l'éthique médiévale, une deuxième rue (ou partie)avec tout ce qui est inspiré ou rappelant le moyen age comme celui qui fait des épées en bois ou des heaumes pour les enfants... (mais qui fait un effort de costume et présentation de stand) et une autre rue qui elle met en vitrine les commerçants de la ville organisatrice par exemple et les vendeurs de coca, kébabs....

De plus je ne crois pas à une pseudo concurrence car dans le milieu médiéval et artisanal nous faisons tous des produits différents même si au premier abord l'article semble similaire, c'est le principe artisanal et nous sommes complémentaires.

Mais l'éthique est la base de tout car nous sommes des passionnés.

Ps: Mélissandre: je veux bien voir ce que tu fabriques en échoppes car la mienne ci dessous, c'est du tout fait maison mais à force de montage et démontage je crains qu'elle ne s'use vite et apparemment la tienne t'es revenu beaucoup moins cher.
http://data.imagup.com/4/1111671839.jpg
"Nonne hiis qui morantur in vino" (Le vin fait mal, non pas à celui qui en use de manière tempérée, mais à celui qui veut demeurer dans le vin)
-Francesc Eiximenis-
In Vino Veritas!?!

Fil de Fer
gueux/tard-venu
 
Messages: 11
Inscrit le: 10 Juin 2010, 01:00

Message08 Fév 2011, 21:45

Bonjour,

nous aprticipons à pas mal de fêtes dans le sud-ouest.
Nous costumes sont faits selon des patrons de l'époque avec des tissus corrects.
Notre stand n'est qu'un barnum, mais nous masquons soigneusement toutes les parties métalliques avec  des tentures. Quant à notre marchandise, c'est du livre : neuf, occasion, essais, biographies, livres divers romans publiés souvent parde maisons d'édition.
nous trouvons normal de payer notre stand, d'apporter notre nourriture, de nous débrouiller pour le couchage.
Etre disséminés dans un campement n'est pas bon pour des marchands, il vaut être rassemblé dans un marché.

Après, c'est vrau que nous sommes des passionnés.

Avatar de l’utilisateur
Mélissandre
duc
 
Messages: 10203
Inscrit le: 11 Fév 2008, 01:00
Localisation: magalas

Message09 Fév 2011, 11:32

@ Le chaudron, je ne fabrique pas d'echoppe j'ai juste fait la mienne qui a tiens depuis 2006 sans problème
Je peux t'envoyer les plans si tu le souhaites
Image Ne rêvez pas votre vie mais vivez vos rêves !!

Avatar de l’utilisateur
la marmotte
bourgeois/chevalier
 
Messages: 169
Inscrit le: 16 Oct 2010, 01:00
Localisation: quercy

Message26 Fév 2011, 09:40

bonjour.
je suis surpris par les reponses de differents organisateurs de fetes et marchés medievaux.
sur differentes fetes j'ai vu des  stands magnifiques se rapprochant le plus possible et d'autres avec des parapluies de toutes les couleurs ,et  des barnums meme pas camuoflés et travaillés.
je pense que le stand doit primé sur le produit, a quoi ressemble une bouteille d'hypocras sous un barnum coca cola, et le nombre d'exposant est important, plus il y en a plus ça marche, meme si il y a plusieurs exposants qui proposent la meme chose, un marché medieval de quinze exposants et aussi attrayant qu'une fete foraine sans electricité.
les exposants craignent la concurence, comme j'explique a chaque fois , lorsque l'on est au milieu d'un champs tout seul, aucun concurrent , mais aucun client aussi, ah! le syndrome du monopole ou du fonctionnaire qui peut faire n'importe quoi sous pretexte qu'il est le seul ou qu'on ne peut rien lui faire.
feriez vous 50 kilometres avec vos enfants pour voir trois marchands sur le trottoir, la visite  va etre vite faite, et apres que fait on, alors si vous ne le feriez pas , les autres non plus.

Avatar de l’utilisateur
Brunon
baron
 
Messages: 245
Inscrit le: 02 Mars 2011, 01:00
Localisation: cusset

Message07 Mars 2011, 21:19

Taillefer a dit :Bien qu'étant au nord du sud je vous livre notre façon de faire pour le campement de Saint-Jorioz.
On choisit les commerçants et artisans du marché (on en recherche des nouveaux aussi !) et ils sont installés à l'entrée du campement, en une sorte de rue où le public passe. Il ne nous serait jamais venu à l'idée de ne pas leur mettre à disposition douches et toilettes...on fait même mieux, on leur propose en plus le lac ! L'emplacement coûte 35 euros et il est gratuit pour celles et ceux qui font de la démo. On invite à notre table ceux qui sont là le vendredi soir et on paye le café et un petit en cas à ceux qui arrivent les yeux bouffis le samedi matin tôt. On demande à ce que les costumes et les stands soient le plus histo possible. Celui qui ne joue pas le jeu...que faire? sinon lui dire qu'on ne le reprendra pas l'année suivante, argument bien mince parce que j'imagine que souvent les chiffres d'affaire ne sont pas mirobolants. Mais l'ambiance que nous essayons de créer avec eux fait que ça se passe à 99,9% bien. Cette année nous aurons en plus quelques artisans médiévistes. Eux seront inclus dans le campement, ne payeront pas leur place et seront nourris comme les troupes. Pourquoi cette différence? Tout simplement parce qu'ils apportent leur contribution à la vie et la réussite du campement, au même titre que les troupes.
Voilà...mais nous sommes des "petits": petit campement de+- 130 médiévistes, petit marché d'une vingtaine de commerçants, pas d'entrées payantes, 3 à 4000 personnes (mais comme on n'a pas de billetterie, c'est dur de compter...et ce n'est pas le principal !).  



Pour reprendre ce que dit Taillefer, je suis tout à fait d'accord avec ces paroles. J'ai lu les 6 pages (eh oui je suis courageux) et de bonnes idées ressortent. Je ne me permettrais pas d'apporter mon eau au puits de la sagesse, mais personnellement je suis un artisan de pure souche (je fais tous mes objets en pierre entièrement à la main .. eh oui il en reste) et je peux vous dire que je suis un passionné d'histoire médiévale. Je pense que le fait de me retrouver au milieu de vendeurs de coque de téléphone et de bonbons ou de coca cola, me generait énormément. Si les personnes souhaitent faire de la reconstitution médiévale il faut aller au bout de l'idée. Sinon il existe des foires ou des marchés semainiers dans les villes et villages ! Qui dit histoire, dit reconstitution complète avec échoppe et costume, mais pouvant être intégrés à un campement. Il faut jouer en binome : troupe et artisan.
Moi je fais de la démo de taille de pierre, j'ai bâti de mes mains une échoppe médiévale et j'ai le costume hadoc (pas celui du capitaine ..) donc qui veut de mes services !!??? Je veux bien payer pour un emplacement, mais effectivement il me semble plus que nécessaire d'obtenir un accès aux douches et aux sanitaires : ceci est primordial. Normalement dans toutes les expos que j'ai faite du moment qu'une démonstration est faite l'emplacement est toujours gratuit.
EN CONCLUSION : je retiens de tout cela que TAILLEFER a de bonnes idées et que ces actions doivent être payantes. Il allie l'artisanat aux troupes et c'est sympa.
SEIGNEUR BRUNON DE DOUVRIN
DIT BRUNON MANGE PIERRE
La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter
COMPAGNIE DE LA MESNIE DES CHIENS VERTS

Avatar de l’utilisateur
Grimbeorn
baron
 
Messages: 206
Inscrit le: 06 Avr 2011, 01:00
Localisation: Lorgues

Message04 Mai 2011, 19:22

Bonjour à tous !
Bon, ce n'est pas facile-facile d'organiser une fête...et une fête médiévale encore moins. Si vous la faite avec l'appui d'une ville ou un village, vous aurez des obligations, voire des sensibilité à respecter.
J'en viens à l'organisation d'un rassemblement inter-troupes, sans sponsors, sans un sous de la municipalité qui nous demande en plus de fournir sécurité, pompier, et le reste. Nous avons pensé dès lors de faire un deal avec tous nos amis et de compter sur eux pour une animation non contractuelle qui serait en fait une grande réunion d'amis vivant la même passion et différente des Meds que l'on voit habituellement dans l'ouest de l’Europe.
De là, nous avons pensé (comme le sujet était assez difficile - les barbares) faire à côté de ce rassemblement un marché médiéval où tous pourraient venir s'installer et vendre ses produit sans aucune forme de restriction. A savoir que les vendeurs sont commerçant plein temps. Nous estimons que les artisans-reconstitueurs n'ont pas à payer et entre dans le rassemblement/camp de vie comme toutes les troupes présentes. Le camp sera une rue ou tous se placeront de la façon la plus "histo" possible avec la place de combat et la place de banquet. Le marché lui, sera à l'extérieur mais les vendeurs qui voudront nous rejoindre au banquet seront les bienvenus. Le camp devie sera ouvert au public avec une entrée très raisonnable (2euros) qui permettrons de pouvoir défrayer nos amis qui auront fait de nombreux kilomètres pour participer. Aussi l'argent provenant du marché servira à payer les frais que nous allons devoir supporter pour l’organisation. J'estime, que cette façon de gérer est des plus saine car il ne s'agit pas de faire des bénef mais de tous s'amuser ensemble. Et tant mieux si nos amis artisans et vendeurs font des affaires ! Ils le méritent !
Have you ever danced with the bear ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Morigann
gueux/tard-venu
 
Messages: 16
Inscrit le: 31 Mai 2011, 01:00
Localisation: Brennilis

Message31 Mai 2011, 15:51

Moi aussi, j'apporte mon petit grain de sel au moulin. C'est bien qu'un tel sujet soit ouvert, parce que ce sont souvent des occasions de débats sur les fêtes elles-mêmes...
Je suis artisane, je fais tout de mes mimines, une partie en archéo-expérimentation, une partie plus large, mais sourcée historiquement.
J'ai démarré l'an dernier les Medéviévales, avec un parasol blanc et des astuces pour cacher les parties métalliques (pas le temps ni les plans pour faire une échoppe), avec un costume aussi, et beaucoup d'enthousiasme... Pour pas mal de déconvenues ! Je trouve normal de payer ma place, de remplir un cahier des charges : pour moi, celà signifie que les organisateurs ont de  l'ambition et le voeu de faire une belle manifestation. Mais lorsqu'à  l'arrivée, on se retrouve avec des exposants revendeurs tout plastique et barbe à papa, sans costume, ça fait mal ! Et qu'en plus on est regardé de haut par les "puristes", ça fait encore plus mal ! Et effectivement, j'ai découvert les "toilettes réservées" ! Je ne savais même pas qu'on pouvait faire des choses comme ça !
Faisant partie d'un collectif où nous organisons nos propres marchés, j'ai été quand même assez surprise du non respect du cahier des charges imposé : envoi de photo des produits, du stand, du costume... Et au final, le grand n'importe quoi, c'est pas sympa ! Les organisateurs devraient au moins préserver le côté "artisan". Nous ne sommes pas si nombreux que ça à en être, et même si sur une fête il n'y a pas que des Médiévistes, de grâce, que le reste du marché soit de qualité ! Perso, je préfère voir des céramistes plus contemporains qui font de la belle ouvrage plutôt de que des épées en plastique ou même en bois de caisse importées de ne je ne sais où avec des vendeurs qui pourraient tout aussi bien proposer des bagnoles ou des cuisinières !
Installer les artisans médiévistes fournisseurs de troupes avec les troupes, oui, c'est sans doute une bonne idée, à la condition toutefois que le reste du marché et des artisans ne soient pas là uniquement pour "faire joli" -comme c'est trop souvent le cas, même en dehors des Méd... Et l'idée que des artisans fassent partie des organisateurs, oui, c'est un plus.
Chacun a tendance à voir midi sa porte, et c'est bien d'avoir l'avis des professionnels dans chaque domaine.
Quant au prix, oui, il y a des choses qui sont du doux délire -plein de fêtes auxquelles je renonce automatiquement car trop chères, sans parler des frais annexes de déplacements et logement.
Dans le collectif dont je fais partie, nous faisons tous de la "démo". Plus exactement, nous refusons ce terme :  nous déplaçons nos ateliers et nous travaillons devant le public, c'est une grande nuance! Partie prenante de l'animation de la fête et compte tenu de l'effort que celà nous demande à chacun de partager, expliquer, déplacer tout notre matos à chaque manifestation, nous demandons simplement la gratuité de nos emplacement (certains groupes se font payer pour faire de la "démo", nous avons simplement une approche différente). Quand ce n'est pas possible, nous négocions au moins le repas et les boissons.
D'une façon générale, je trouve dommage que les artisans et les troupes soient finalement si peu mêlées, pas même pour un repas du soir qui pourrait être commun : on se côtoie, on travaille sur les mêmes sites, on se revoit d'une manifestation à l'autre, et pourtant, on reste éloigné. C'est d'autant plus dommage que nombre d'artisans ne demandent qu'à améliorer leur stand, leur costume, éventuellement cibler un peu plus une production, et que faute d'échange, on reste réduit à enfiler une tenue lambda, à bricoler vaguement un stand... Et chacun reste sur ses frustrations...
Il y a sans doute des organisateurs de fête sur ce forum (il me semble bien    smile/sifflotte.gif)et j'espère que mes petites réflexions de simple artisane -organisatrice elle aussi de manifestations- pourront contribuer à faire avancer le débat.
Pour ce qui me concerne, au-delà des séparations ou pas des médiévistes, moins ou pas médiévistes, c'est surtout de faire le ménage dans le choix des exposants qui me semble promordial, et le respect d'un cahier des charges quand il est demandé aux exposants de faire un effort de leur côté...
Tout ce qui brille n'est pas or. Tous ceux qui errent ne sont pas perdus...

Avatar de l’utilisateur
Grand Inqui
Administrateur
 
Messages: 11162
Inscrit le: 11 Fév 2008, 01:00

Message31 Mai 2011, 21:56

  Merci pour ton implication, Morigann;( même si je ne partage pas  ton avis sur certains marchands de style médiéval, comme les vendeurs d'armes en bois, que je trouve légitimes sur une fête médiévale, dans la mesure ou ils ne sont pas 10 sur une allée).
 Comme je l'ai dit dans un autre post, il serait temps que les exposants médiévaux, artisans comme commerçants, exposent leur point de vue et s'expriment sue les forums; parcequ'on ne peut à la fois demander à être considéré comme une sorte de médiéviste sans participer aux dicussions, voire même à l'élaboration de certains projets; attendre que tout tombe tout cuit dans le bec ne fera pas avancer leur cause; ils ont internet, voyagent sur les forums pour se tenir au courant des manifestations, mais à part quelque courageux, c'est le silence total, qu'on pourrait prendre pour du je m'en-foutisme; partant de là, ça devient dur ensuite de revendiquer un statut particulier, ou même certains droits élémentaires; on pourrait résumer ça par; aidez-vous, et le ciel vous aidera.
la Rose d'Or, Montjoie! Saint Denis! Locus Indictus, le Prince d'Orange
Tu auras contre toi ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire et surtout ceux qui ne font rien du tout."..

Avatar de l’utilisateur
Morigann
gueux/tard-venu
 
Messages: 16
Inscrit le: 31 Mai 2011, 01:00
Localisation: Brennilis

Message01 Juin 2011, 14:42

J'entends bien !  images/icones/icon17.gif  Pour organiser moi-même des marchés, j'ai eu affaire à des artisans -copains - qui m'ont littéralement agressée parce qu'un marché qui était top  n'était pas reconduit : non, les manifestations, dates et sélections ne sont pas des dûs, et oui, parfois les artisans / exposants peuvent avoir tendance à considérer que sélectionné un jour = sélectionné toujours avec comme une petite rente qui reviendrait d'une année sur l'autre...
Je crois qu'une bonne partie des frictions pourraient être résolues avec un cahier des charges très clair et surtout respecté par les exposants, mais également par les organisateurs...
Quand on exige tel ou tel engagement de la part d'un exposant, on peut s'attendre à le voir râler s'il découvre que l'organisateur a fait  preuve de... laxisme (pour être gentil). C'est à ce moment-là l'organisateur de veiller à être cohérent sur le site d'expo, quitte oui, à aller au conflit et à virer des gens qui ne respectent pas le cahier des charges...  C'est pas agréable sur le moment, mais ça a le mérite de poser les choses clairement et pour les exposants "qui jouent le jeu", c'est aussi l'assurance qu'on les respecte !
On peut aussi dire dans son cahier des charges que l'on se réserve le droit de faire tourner les exposants en fonction des métiers représentés et qu'un exposant ne peut pas participer plus de X fois consécutives à la manifestation (faire un peu la place aux autres, aussi, renouveler pour le public...)...
Maintenant, je n'ai pas de recettes miracle, je suis débutante dans le monde des Med, qui a ses particularités... Je partager mon expérience, parler de ce que je connais, que j'ai vu fonctionner dans l'artisanat... Quant à savoir si c'est transposable ou pas dans le Med, il n'y a que ceux qui pratiquent qui pourraient répondre...
Tout ce qui brille n'est pas or. Tous ceux qui errent ne sont pas perdus...

Avatar de l’utilisateur
Morigann
gueux/tard-venu
 
Messages: 16
Inscrit le: 31 Mai 2011, 01:00
Localisation: Brennilis

Message01 Juin 2011, 14:57

Ceci dit, je ne suis pas certaine qu'une radicalisation soit la bonne voie Manif Med avec uniquement des artisans spécifiques Med, fournisseurs de troupes officielles... C'est sans doute top pour les rassemblements de gens qui sont passionnés...
Mais pour le commun des mortels, ça risque d'être assez vite lassant et un poil obscur ! images/icones/icon4.gif  images/icones/icon5.gif
Et ça, c'est sans doute bon pour le fun, mais il ne faut pas oublier que bon nombre sont des professionnels et qu'à la fin du mois, faut manger, payer les charges et toute cette sorte de choses  
Je suis d'accord avec la démarche de Taillefer, ça donne quand même nettement plus envie d'aller faire un tour en Savoie (Haute ?) que dans certaines Med !
Le débat reste quand même largement ouvert parce que chacun voit midi à sa porte (surtout dans le sud, hé hé !, nous on reste dans la brume, en Bretagne  http://www.smileymania.fr/Smileys/Hein/hein39.gif  pas taper !)
Je reste cependant convaincue qu'une grande part de la réussite est dans les mains des organisateurs, et qu'ils ont tout intérêt à être le plus vigilant possible. Ce d'autant que les Mad sont en train de devenir le dernier "place to be" des forains et vendeurs, et que j'entends beaucoup de gens me demander s'ils peuvent aller sur les Med avec leur stand ou pas, et ce quelle que soit leur spécialité ! La dernière en date : un revendeur bio de produits d'origine italienne qui m'expliquait (à moi !!!) que son vinaigre balsamique et son huile d'olive sont "med"...
Amis organisateurs,  bon courage face à cette déferlantes d'exposants flairant le bon plan et comptant sur l'argent facile !!! Toute ma sympathie !
Tout ce qui brille n'est pas or. Tous ceux qui errent ne sont pas perdus...

Précédent

Retour vers Marchés médiévaux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités