Reconstruction de tissage "sergé de diamant"

test
drapier
duc
 
Messages: 3154
Inscrit le: 17 Oct 2013, 13:38
Localisation: moitié nord de la france : jehan.boinebroque.drapier@gmail.com

Message22 Fév 2015, 20:17

Rekonstrukce tkalcovské vazby"diamantového kepru" z doby římské a stěhování národů
Reconstruction de tissage "sergé de diamant" de l'époque romaine et de la migration des nations (jusqu'au 7è siècle inclus)

de Březinová Helena –Urbanová P. Kristýna


https://www.academia.edu/3424901/B%C5%9 ... 1rod%C5%AF
l'histoire, c'est un compte de faits

"Si vous ne changez pas en vous-même, ne demandez pas que le monde change"

La documentation ne vaut que si elle est partagée par le plus grand nombre.

Kentoc'h mervel eget bezañ saotret

Avatar de l’utilisateur
flaminia
bourgeois/chevalier
 
Messages: 94
Inscrit le: 26 Jan 2015, 17:24

Message26 Fév 2015, 17:43

merci, j'ignorais comment on tissait du sergé, si je comprend bien, il se faisait aux cartes et si on prenait un fil de navette d'une couleur différente du fil de trame, on obtenait un tissus bicolore, c'était un boulot de fou! sans compter le temps passé à mettre en place tous les fils, ça devait prendre plusieurs jours (au moins deux)
une fois de plus, je suis bluffée pour le niveau technique de nos ancêtres :content-29:

yrwanel
duc
 
Messages: 3738
Inscrit le: 25 Nov 2010, 01:00

Message26 Fév 2015, 19:35

euh...

Dans le cas de CETTE reconstitution, et de CETTE pièce-là, sur métier haute-lice, il s'agit dune bande réalisée en tissage "normal" par levée de fils + deux lisières en tissage à carte. :wink:

La particularité technique du tissage à carte est que, à chaque passage de fil de trame, les fils de chaine se tordent avec la rotation des cartes.

Le "tissage-tissage" est une bête levée de fil par des cadres, de deux à... des fois très très beaucoup.
2 cadres (ou peigne envergeur ou tabby loom ou peinge d'encroix): on obtient des toiles.
On va s’arrêter à 4 cadres: il y a déjà bien moyen de s'amuser. :wink:
=> on peut faire des toiles et dérivés de toiles.
=> on peut faire des sergés 2-2 et leurs multiples dérivés. La séquence des levées de cadre = 1-2, 2-3, 3-4, 1-4, soit: à chaque fois: 2 cadres levés, 2 cadres baissés (je résume et n'entre pas dans les technologies des métiers à tisser)
=> on peut faire des sergés 3-1 (pas mal de toile de jeans sont en 3-1). Séquence de base des levées de cadres = 1-2-3, 2-3-4, 3-4-1, 4-1-2.
les sergés ayant un enfilage "simple de base": fil 1 dans cadre 1, fil 2 dans cadre 2, fil 3 dans cadre 3, fil 4 dans cadre 4.
Paske, bien entendu, on peut s'amuser dans l'enfilage et dans le pédalage. :mrgreen:
=> il y a moyen de faire des "faux satins": le "vrai satin se réalise sur des métiers à 5 lames (pardon: cadres)

En textile, le boulot le plus long est.. de faire le fil! :mrgreen: et de faire un "bon fil" (accessoirement)
Pour un tissage de 5 fils/cm (en chaine) il faut compter 5 "temps" de fileuse (ce qui ne comprend pas le fil de trame)/ temps de tissage
Un tissu à 40fils/cm (type drap à l'écarlate): 40 fileuses...
Là, je parle de laine.

On reste dans du tissage simple de base (toile, sergé): l'ourdissage prend "un temps", effectivement. Enrouler la chaine: gérable, pas le plus long. Enfiler: prend un temps...surtout que plus le fil est fin, plus cela prendra du temps!. Avec un poil d'habitude, on finit par devenir rapide (cela reste ch°° quand même).
Tissage: pareil...plus le fil est fin, plus il faut de duites, videmment. :mrgreen:

Si on commence à faire des "galons" (un motif dans le tissage), cela peut prendre plus de temps surtout si on le fait en "tapisserie" (cas des clavi coptes). Les galons des textiles de Burgos: tranquille, ceux-là.
Ceux en fil d'or des tombes de las Huelgas: plus délicats, plus fin, 2 passages de trame: un avec le fil d'or, un avec le fil de "fond": cela prend plus de temps. Pareil les taquettés d'Antinous.
Mais on ne changeait pas de garde-robe tous les 6 mois si pas plus (vu actuellement le turn over assez démentiel à ce sujet). :wink:

Pour en revenir au sergé tissage-tissage: c'est vraiment assez "vieux" ce truc. Pas très sorcier à faire.

Niveau tissage à carte, il existe aussi un "principe sergé", en anglais cela porte le même nom "twill", juste que tous les trous des cartes ne sont pas enfiler, ce qui donne un relief au tissage à carte. Accessoirement, il y a moyen de muscosodomiser grave: voir les galons d'Evebo, par ex. :mrgreen:

PS: en textile, et fait main: faut être patient....

yrwanel
duc
 
Messages: 3738
Inscrit le: 25 Nov 2010, 01:00

Message26 Fév 2015, 19:39

°°° Flaminia: et encore, quand on entre dans le coeur de la matière, "autrefois" on exploitait la particularité de la fibre (lisse, frisée, avec ou sans poil de jarre, etc..), la partie de la toison, le sens des torsions (on en a déjà parlé), l'angle des torsions c. à d. l'angle que fait la fibre tordue /axe du fil......Tout ceci permettait d'obtenir une variété des textiles avec chacun des propriétés différentes!


Retour vers LE COSTUME A TRAVERS LE MOYEN AGE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : selenim et 1 invité

cron